Deux journées d’étude sont organisées par l’Institut des Hautes Etudes de la Justice (IHEJ, Paris), l’Association « Nigelle », le Centre de recherche interdisciplinaire en sciences humaines et sociales (CRISES, Université Paul Valéry, Montpellier), et l’Institut Protestant de Théologie (Montpellier). 

Responsables : Olivier Abel et Guilhen Antier

Première journée, Montpellier lundi 15 octobre (9h30-17h30) à la Faculté de théologie de Montpellier

  • Antoine GARAPON (Magistrat, Institut des Hautes Etudes de la Justice) « Les particularités du terrorisme endogène »
  • Guillaume MONOD (psychiatre, responsable de l’offre de soin psychique en établissement pénitentiaire, Villepinte), « Parcours de vies jihadistes »
  • Bilel AININE (Docteur en science politique, Chercheur associé au CESDIP-CNRS, chargé de Mission à la Miviludes, Chargé de cours à l’Université de Versailles St Quentin en Yvelines et à l’IEP de St Germain en Laye), « Le désengagement de la violence djihadiste : regard sur l’expérience algérienne »
  • Jacob ROGOZINSKI, (Philosophe, Université de Strasbourg), « Messianisme et apocalypse – les religions monothéistes entre idéal d’émancipation et terreur »
  • Hocine BENKHEIRA (Directeur d’études à l’EPHE Section des Sciences religieuses, titulaire de la chaire “Formation des doctrines juridiques et du rituel en islam 7e-15e siècles”) « L’islam est-il intolérant? Remarques historiques et anthropologiques »
  • Guilhen ANTIER (Centre de recherche interdisciplinaire en sciences humaines et sociales, Institut Protestant de Théologie de Montpellier, chaire de théologie systématique) « Fanatiques, encore un effort si vous voulez être radicaux ! Remarques sur la dialectique entre la lettre et l’esprit »

Seconde journée, Paris (IHEJ) lundi 21 janvier (9h30-17h30) : Avec Yamina BENHARRAT, Ariel PLANEIX, Thierry LAMOTE, Romain SÈZE, Yann BOISSIÈRE, et Olivier ABEL.

Programme complet ici.

Etiquettes : , ,