Au sein des disciplines académiques de la philosophie et de la théologie, les théories postcoloniales cherchent à reconnaître et à valider les perspectives de personnes, cultures et identités marginalisées. Elles examinent, critiquent et négocient des structures de pouvoir, des systèmes dominants et les idéologies qui sont inscrites dans ces systèmes.

Le réseau « Perspectives postcoloniales en études religieuses » est basé à l’IPT (Paris) et à l’IRSE (Institut Romand de systématique et d’éthique, Université de Genève) en Suisse. Il est animé par Valérie Nicolet et Yala Kisukidi.

Pour l’année académique 2016-2017, le séminaire participe à l’organisation de trois journées autour de la question de l’inclusivité en église. Elles auront lieu le 17 octobre 2016 à l’IPT, Paris, ainsi que le 22 et 23 mai 2017, également à l’IPT, Paris.

Programme de la journée du 17 octobre: inclure-et-reconnai%cc%82tre-la-diversite-en-eglise

Contact: valerie.nicolet@iptheologie.fr ou yala.kisukidi@unige.ch