Les deux Facultés de l’Institut Protestant de Théologie ont été séparées de l’État en 1905, mais, depuis leur fondation, elles sont attachées au civisme républicain et à la liberté de l’esprit critique. Nos Facultés tentent d’exercer une fonction de recherche et d’enseignement à la jointure entre le déchiffrage des temps présents, l’étude des textes bibliques, et la tradition vive des christianismes.

La théologie, qui est à faire et refaire à chaque époque, a pour fonction de canaliser l’énergie de la foi, et d’instituer la pluralité des témoignages. D’un côté elle est au service de la crédibilité de chaque voix, dans la cohérence de son interprétation des Écritures, et de l’autre elle autorise la diversité des expressions de la foi, comme autant de manières de dire quand même « nous ».