Reconnu par l’État depuis 2013 (contrat pluriannuel d’association) et ayant obtenu le label EESPIG (Établissement d’Enseignement Supérieur Privé d’Intérêt Général) en 2016, l’Institut protestant de théologie, dans les deux facultés de Montpellier et de Paris, offre un cursus d’études universitaires suivant le modèle européen dit LMD (cycle L/cycle M/Doctorat), ainsi que la possibilité de valider une Habilitation à Diriger les Recherches (HDR). En outre, l’IPT dispense un enseignement à distance pour les trois années du cycle L (voir le site http://ead.iptheologie.fr). L’IPT permet aussi de préparer des certificats spécialisés (voir autres-diplomes). Il offre également des cours accessibles à un plus vaste public (voir cours-publics) : Cours d’introduction à la théologie (CIT) dans la faculté de Paris, cours décentralisés dans plusieurs régions de l’Église protestante unie de France organisés par la faculté de Montpellier.

Cycle L : cursus de trois ans (L1, L2, L3)
Cycle M : cursus de deux ans (M1, M2 Recherche/M2 Professionnel)
Études doctorales : cursus de trois ans

Plus de renseignements : ci-dessous et les livrets de l’étudiant 2017-2018, pdf téléchargeable pour Montpellier pdf-Montpellier et pour Paris pdf-Paris.

NS: L’IPT est agréé comme organisme de formation continue.
(n° de déclaration d’activité : 76340941634).

Diplômes

Le diplôme de cycle L est un diplôme d’établissement.

Dans le cadre d’une convention avec l’Université de Strasbourg et moyennant une inscription à l’Université de Strasbourg, les étudiant.e.s qui le souhaitent peuvent obtenir un diplôme de licence. Les étudiant.e.s prennent une double inscription dès la première année, et suivent les cours à l’IPT.

Le diplôme de cycle M (mention « recherche » et mention « professionnel ») est un diplôme d’établissement.

Le diplôme de doctorat est préparé et délivré dans le cadre de conventions et de partenariats : convention avec l’université Paul Valéry-Montpellier 3 en tant qu’établissement associé ; cotutelles avec des établissements français (EHESS) et étrangers (Suisse, Allemagne, Canada).

Règles de progression des études et d’obtention des diplômes

Les enseignements sont organisés par semestres, constitués de plusieurs Unités d’Enseignement (UE). Une UE est composée d’une, deux ou trois matières ou Éléments constitutifs (EC).

À chaque UE est affectée une valeur en “crédits” européens ou European Crédit Transfert System (ECTS), qui correspond au volume de travail global que l’étudiant.e doit fournir pour obtenir son UE.

Les étudiant.e.s en Licence à plein temps sont soumis à un minimum de validations annuelles.

Les UE sont semestrielles. Elles sont composées de différents modules dans un même département auxquels sont attribués un nombre déterminé de crédits. Elles sont validées par une note égale ou supérieure à 10/20. Pour chaque module, une note inférieure à 10/20 et égale ou supérieure à 8/20 peut être rattrapée par une ou plusieurs note(s) acquise(s) dans un ou deux autre(s) module(s) de la même UE, pour autant que la moyenne de l’ensemble atteigne 10/20.

Dans chaque UE, l’acquisition des connaissances est appréciée par contrôle continu et/ou par examen terminal, et évaluée par une note sur 20.

Les UE acquises le sont définitivement, quelle que soit la durée du parcours de l’étudiant : c’est le système de la capitalisation.

Le système de la compensation (moyenne de deux ou plusieurs notes) peut jouer à l’intérieur d’une UE, à condition qu’aucune note ne soit inférieure à 8/20 (à l’exception des langues bibliques).

En fin de cursus (Cycle L, Cycle M et doctorat), le diplôme est attribué si tous les semestres sont acquis. Des conditions particulières sont prévues pour le dernier semestre de L3 pour la faculté de Paris (voir cycle L).