Pierre-Olivier_Lechot_0263Né le 9 février 1978

Titulaire de la chaire d’histoire moderne de la Faculté de théologie de Paris (depuis 2012)

Vice-doyen de la Faculté de Paris

Formation

— 1997-2001 : études de théologie, herméneutique, philosophie et histoire aux universités de Neuchâtel, Berne et Tübingen
— 2009 : doctorat en théologie à l’Université de Genève
— Depuis 2011 : préparation de l’habilitation à diriger des recherches à l’Université de Berne

Axes de recherche

Pierre-Olivier Léchot est spécialiste de l’évolution de la théologie protestante entre le XVIe et le XVIIIe siècle. Il se consacre actuellement à des recherches liées à deux thématiques principales:
— Théologie et éthique naturelles dans la pensée réformée (XVIe-XVIIIe siècles)
— Vision de l’islam dans la théologie réformée (XVIe-XVIIIe siècles)

Projets éditoriaux

— Thèse d’habilitation autour des rapports entre protestantisme et morale à l’aube des Lumières (autour de la figure de Jean-Frédéric Ostervald).
— Traduction françaises des Loci communes de Philippe Melanchthon (édition prévue chez Labor et Fides).
— Edition critique de l’Epitome moralis de Philippe Melanchthon dans les Opera omnia (dir. de publication: Günther Frank, dans le cadre de l’Europäische Melanchthon-Akademie, Bretten).
— Rédaction d’une monographie sur la vision de l’islam chez les penseurs réformés entre la Réforme et les Lumières (Bibliander, Golius, Hottinger, etc.).

Responsabilités académiques et activités de recherche

— coordinateur du Groupe de recherche en histoire des protestantismes, Paris ;
— membre associé de l’UMR 8584, « Laboratoire d’étude sur les monothéismes », équipe 4, « Institutions et doctrines religieuses (Europe et Méditerranée médiévales et modernes) » ;
— membre associé du comité de la Société de l’histoire du protestantisme français ;
— membre des comités de rédaction de la Revue d’histoire du protestantisme, de la Revue d’histoire et de philosophie religieuse et d’Évangile et Liberté ;
— directeur de la collection « Histoire » des éditions Labor & Fides, Genève ;
— membre du conseil d’administration des éditions Labor & Fides, Genève ;
— chargé d’enseignement à l’Institut supérieur d’études oecuméniques de Paris ;
— assesseur protestant du directeur de l’Institut supérieur d’études oecuméniques de Paris ;
— responsable du cycle M à la Faculté de Paris ;
— vice-doyen de la Faculté de Paris.

Publications depuis 2011

Monographies et direction d’ouvrage

— Un christianisme « sans partialité ». Irénisme et méthode chez John Dury (v.1600-1680), Paris, Honoré Champion (coll. « La vie des huguenots » 60), 2011, 592 p.
— Jean-Jacques Rousseau, Profession de foi du Vicaire savoyard, éditée et annotée, avec une introduction : Ce que le vicaire doit à Calvin, Genève, Labor & Fides, 2012, 214 p.
Le Catéchisme de Heidelberg, édition, avec une introduction : Au cœur de l’identité réformée, Genève, Labor & Fides (coll. « Classiques » 1), 2013, 114 p.
L’identité huguenote. Faire mémoire et écrire l’histoire (XVIe-XXIe siècles), avec Ph. Benedict et H. Daussy (éd.), Genève, Droz (coll. « Publications de l’Association suisse pour l’histoire du Refuge huguenot » 9), 2014, 660 p.
— Louis Tronchin et Jean-Frédéric Ostervald, Correspondance (1683-1705), avec Olivier Fatio, édition et annotation, Neuchâtel, Éditions Alphil-Presses Universitaires de Suisse, 2016, 798 p.
— Martin Luther, Une anthologie (1517-1521), édition et introduction avec Frédéric Chavel, Genève, Labor et Fides, 2017, 336 p.
Le Luther des Français, avec Matthieu Arnold (éd.), No thématique de la Revue d’histoire du protestantisme, 2017/1-2, 298 p.
Une histoire de la Réforme protestante en Suisse (1520-1565), Neuchâtel, Alphil-Presses universitaires de Suisse (col. « Focus »), 2017, 130 p.
La Réforme (1517-1564), Paris, Presses universitaires de France (coll. « Que sais-je ? »), 2017, 128 p.
Introduction à l’histoire de la théologie, directeur de publication, Genève, Labor et Fides, à paraître en 2018.

Articles scientifiques

— « Between Ramism, Socinianism and Enthusiasm. The Intellectual Context of John Dury’s Analysis Demonstrativa Sacrae Scripturae », Acta Comeniana. International Review of Comenius Studies and Early Modern Intellectual History, 25 (XLIX), 2011, p. 93-123.
— « Aux frontières de deux concepts. “Irénisme” et “tolérance” au miroir de l’expérience de John Dury (v. 1600-1680) », Positions luthériennes, 59, 2011, p. 263-276.
— « De Wolff à Zinzendorf. Portrait du polymathe Johann Peter Conrad Stadler (1720-1745) au miroir de son Mnemonicon en lapsus et errores », XVIII.ch, Annales de la Société suisse pour l’étude du XVIIIe siècle, 3, 2012, p. 72-90.
— « Entre irénisme et controverse. La réécriture historique de la différence confessionnelle chez le théologien palatin Heinrich Alting (1583-1644) », in : L’expérience de la différence religieuse dans l’Europe moderne (XVIe-XVIIIe siècles), B. FORCLAZ (éd.), Neuchâtel, Éditions Alphil-Presses Universitaires de Suisse, 2012, p. 349-369.
— « Le clair-obscur des Lumières protestantes neuchâteloises. Jean-Frédéric Ostervald (1663-1747), théologien et moraliste », in : Sa Majesté en Suisse – Neuchâtel et ses princes prussiens, E. Crettaz-Stürzel et C. Lafontant Valloton (éd.), Neuchâtel, Éditions Alphil-Presses Universitaires de Suisse, 2013, p. 278-285.
— « Une tradition protestante oubliée. Réforme de l’homme et savoir universel chez quelques penseurs réformés d’Europe centrale (v. 1580-v. 1670) », Foi & Vie, 2013/1, p. 87-96.
— « Du nationalisme tchèque à l’universalisme pédagogique. Un regard sur la vie et l’œuvre de Jan Amos Komenský (1592-1670) », Foi & Vie, 2014/1, p. 26-39.
— « Les peines de l’enfer sont-elles éternelles ? Note à propos d’une controverse au sein du protestantisme de langue française durant les Lumières », Études théologiques et religieuses, 89, 2014, p. 199-226.
— « De la “fiance en Dieu” aux “devoirs de la religion”. À propos du Catéchisme de Jean-Frédéric Ostervald (1702) », Lumen Vitae, 2014/4, p. 435-448.
— « Quelle Suisse pour quels réfugiés ? Johann Kaspar Mörikofer (1799-1877) et Ernest Combe (1846-1900), historiens du Grand Refuge », in : L’identité huguenote. Faire mémoire et écrire l’histoire (XVIe-XXIe siècles), Ph. Benedict, H. Daussy et P.-O. Léchot (éd.), Genève, Droz, 2014, p. 371-389.
— « “Mettre les ministres sous les pieds” ? Critique du magistrat, cléricalisme et réforme de la société à Neuchâtel au miroir de l’expérience de Jean-Frédéric Ostervald (1663-1747) », in : Religion et pouvoir. Citoyenneté, ordre social et discipline morale dans les villes suisses (XIVe-XVIIIe siècles), M. Schnyder et M. Caesar (éd.), Neuchâtel, Éditions Alphil-Presses Universitaires de Suisse, 2014, p. 205-224.
— « Apocalypse 12 dans quelques commentaires protestants des XVIe et XVIIe siècles », Cahiers Évangile, Supplément thématique, 170-171, 2014/2015, p. 61-72.
— « „Toleranz“ vor der Toleranz ? Die Kontroverse zwischen Pierre Jurieu und Isaac D’Huisseau über die Frage der Wiedervereinigung der Christen und der Fundamentalartikel des Glaubens (1670-1671) », in : Reformed Majorities in Early Modern Europe, H. Selderhuis et J. M. J. Lange van Ravenswaay (éd.), Göttingen, Vandenhoek und Ruprecht (coll. « Refo500 Academic Studies »), 2015, p. 273-285.
— « “La Liberté de Conscience fait cherir & respecter une Religion qui ne craint point l’examen & qui rend les Peuples heureux.” Le christianisme au prisme du Journal Helvétique (1738-1747) », in : Lectures du Journal helvétique (1732-1782). Actes du colloque de Neuchâtel, 6-8 mars 2014, S. Huguenin et T. Léchot (éd.), Genève, Slatkine (coll. « La Suisse des Lumières » 18), 2016, p. 343-358.
— « Sur une aporie de Calvin. Note à propos des origines de la doctrine bézienne de la prédestination, Revue de théologie et de philosophie 148, 2016/3, p. 639-656.
— avec Nicole Lemaître, « Les historiens et la naissance de la Réforme. Du conflit à la communion », dans : Michel Mallèvre (éd.), Penser les R/réformes aujourd’hui. Actes du colloque de l’Institut supérieur d’études oecuméniques (mars 2016), Paris, Cerf, 2017, p. 103-120.
— « “Des maîtres très grossiers et des élèves de l’Écriture dépourvus de zèle”. Quelques motifs théologiques de la polémique anti-juive chez Luther », dans : Pierre Gisel et Jean-Marc Tétaz (éd.), Une passion après Auschwitz ? Autour de la Passion selon Marc de Michaël Levinas, Paris, Beauchesne, 2017, p. 57-83.
— Philippe Melanchthon, « Lieux communs des choses théologiques ou Hypotyposes théologiques (1521). Introduction du livre et chapitre premier », traduction, présentation et notes, Etudes théologiques et religieuses, 92, 2017/1, p. 5-24.
— « Entre désintérêt et prétexte. Pierre Bayle et Luther », Revue d’histoire du protestantisme, 2017/1-2, p. 57-81.
— « Que faire de ses fantômes ? Le protestantisme genevois des Lumières face à Calvin », dans: Wolfgang Friedrich Schäufele et Christoph Strohm (éd.), Das Bild der Reformation in der Aufklärung, Schriften des Vereins für Reformationsgeschichte (SVRG 218), 2017,p. 166-189.
— « Quelques publications récentes en français à propos de la Réforme du XVIe siècle », Etudes. Revue de culture contemporaine, 2017/9, à paraître.
— « Luther d’hier ou Luther d’aujourd’hui? Quelques considérations à propos de publications récentes autour de Martin Luther et de la Réforme », Archives de sciences sociales des religions, à paraître.
— « Clarté et autorité de l’Écriture chez Martin Luther. Une contribution à la généalogie du mythe protestant du libre examen », dans: Alain Joblin (éd.), Protestantisme et Islam. Convergences et divergences, XVIe-XXe siècles, Artois, Presses universitaires, à paraître.
— « Éthique naturelle et vertu des païens dans la première scolastique réformée. Lambert Daneau, Bartholomée Keckermann et William Ames », dans : S. Taussig (éd.), La vertu des païens, Paris, Presses du CNRS, à paraître.